Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 19:45

Coup de gueule à l'adresse de ceux qui se montrent prompts à amalgamer, à stigmatiser, à caricaturer, à opposer un « nous » autocentré et ethnocentrique à un « eux » exclu du simple fait de ses origines, ses croyances ou sa culture.

 

Ne vous fiez en aucun cas aux divagations hallucinées des « commentateurs » du Web : l’islamophobie n’a rien, vraiment rien, d’une tarte à la crème. Y croire, c’est se laisser bercer par la douce symphonie des illusions. C’est succomber au bagou populiste des ethnocentristes refoulés – et il y en a des tonnes, croyez-moi. Beaucoup, sur la Toile (et ailleurs), en sont encore à défendre l’idée que le racisme et la xénophobie ont tout de phénomènes largement fantasmés. Pis, en bons marchands de sable, ils avancent sans broncher que les musulmans se « victimisent » volontiers pour mieux servir leurs intérêts – forcément sournois, cela s’entend. L’usine à clichés tourne en réalité à plein régime. Il faut dire que la clientèle, déjà bien abrutie par TF1 et RTL, s’est en outre délestée des journaux – chronophages et inutiles –, des bouquins – poussiéreux et encombrants – et même, parfois, de toute instruction digne de ce nom – sans doute à la fois chronophage, inutile, poussiéreuse et encombrante. Aussi, les aveugles, du Web ou d’ailleurs, abreuvés jusqu’à plus soif de lieux communs, non contents de porter des œillères de la taille d’un porte-avions, voient la communauté musulmane d’un mauvais œil et à travers le prisme – clinquant – de la différenciation culturelle. Résultat : l’image, déformée comme s’il s’agissait de pâte à modeler, d’une nébuleuse cherchant à tout prix à mettre la main sur l’Europe, pauvre fillette débraillée, en pleurs et sans défense, pour y imposer ses propres lois, évidemment moyenâgeuses et liberticides.

 

Mais revenons-en à nos chers « commentateurs » du Web. Protégés par l’anonymat que leur confère la Toile, ils se rêvent en fossoyeurs de l’islam. Vaste projet, comme dirait l’autre. Déjà agaçants – euphémisme – quand ils désarticulent la langue française à mesure qu’ils sèment les idées reçues et les amalgames, ils ont en outre le toupet de taxer de pensée unique à peu près tout discours contraire au leur. Vent debout contre ces « satanés islamistes » – intitulé qui englobe à leurs yeux tous les musulmans, ou presque –, ils investissent les forums de leur haine dégoulinante, tapotant leur clavier avec la verve d’un tétraplégique sous hypnotiques. L’idiotie de ces internautes islamophobes a atteint de tels sommets que même le Kilimandjaro en pâlit de jalousie. Équipés de toute la panoplie du prêt-à-penser, toujours sur le pied de guerre, ces fantômes du monde virtuel restent perpétuellement à l’affût du moindre article à hanter, celui qui osera mentionner, ne serait-ce qu’une seconde, n’importe quel pays musulman.

 

Pollueur de forums, une vocation tout sauf en pénurie. Affichant fièrement leur propension à tout réduire à la question religieuse, les islamophobes planqués derrière leur écran vous bassineront avec les terroristes perchés dans les massifs montagneux alors même que vous évoquiez naïvement la reproduction des limaces en altitude. Et, une fois sur la défensive, ils se mettront, sans scrupules, à réécrire l’histoire, à user d’arguments spécieux, à chercher des poux dans la barbe d’Oussama Ben Laden. Avec une terminologie empruntée au Troisième Reich et des acrobaties sémantiques à faire hurler un Académicien, ils s’échineront à mettre en pièces votre maudite « tolérance » ou, pis encore, votre exécrable « ouverture d’esprit ». On ne plaisante pas, au grand jamais, avec les bouffeurs autoproclamés de muslims.

 

Forts d’une répartie de cour de récréation doublée d’une subtilité de bichon maltais, les racistes de tout poil paraissent définitivement en bonne voie pour rejoindre les bas-fonds du genre humain. Là-bas, ils devraient retrouver toutes sortes d’enfumeurs aussi crédibles que des marchands de tapis, parmi lesquels ceux soi-disant incapables de saisir les divergences, pourtant flagrantes, entre racisme et liberté d’expression. Un tableau à tout le moins prometteur.

 

 

Lire aussi :

Islamophobie, un fléau à ne pas sous-estimer

Le monde en 100 personnes

L’inégalité face au travail

Partager cet article

Repost 0
Published by Jonathan Fanara - dans Carte blanche Société
commenter cet article

commentaires

Larry 01/01/2014 06:16

Thanks a lot for sharing.

Jonathan Fanara 10/11/2013 14:29

"Article de merde, sans arguments et sans documentation sur les"islamophobes du net" en question."

De quelle côté se trouve la suffisance que vous entendez dénoncer ?
Quant à la nuance, on repassera.

Au passage, cette publication est une carte blanche, pas un article argumenté reposant sur du factuel - ce qui viendra prochainement d'ailleurs.

Une question pour finir : qu'est-ce qui fait souffrir des millions de Français ? Les musulmans ? J'ai hâte d'en débattre avec vous.

TecktoMorsay 09/11/2013 22:38

Article de merde, sans arguments et sans documentation sur les"islamophobes du net" en question.
Peut-être que vous devriez y regarder à deux fois et chasser vos propres préjugés et votre suffisance aveugle, pour déceler ce que votre bien-pensance vous empêche de voir : de la nuance.

Sans parler évidemment votre condamnation, dégradation, humiliation machinale de vos opposants, méthode prisée par les dictateurs du politiquement correcte depuis des décennies, et qui n'ont eu pour effet que de nier les réalités qui font souffrir des millions de français, et de leur faire la morale avec une bonne conscience en béton armé, signe distinctif du bourgeois repu.

Continuez de faire l'autruche, d'exercer un véritable mépris de classe envers vos concitoyens, et la situation finira par vous exploser au visage.

Présentation

  • Jonathan Fanara
  • Diplômé en communication, gestion et arts, agent administratif au CHBAH, pigiste, lecteur assidu et cinéphage presque pathologique. La curiosité est certainement le plus utile de mes défauts.
  • Diplômé en communication, gestion et arts, agent administratif au CHBAH, pigiste, lecteur assidu et cinéphage presque pathologique. La curiosité est certainement le plus utile de mes défauts.

Recherche