Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 14:39

En Wallonie comme à Bruxelles, Ecolo double son score de 2004, tandis que le Parti socialiste sauve les meubles. Le MR, qui souhaitait brûler la politesse au PS et devenir le premier parti francophone, pointe à la deuxième place. Un camouflet. Le cdH, malgré sa quatrième position, garde le sourire et se félicite des résultats.

 

Les scrutins régional et européen ont livré leur verdict. Le premier constat concerne les sondages, très éloignés de la réalité des urnes. Ils ont sans conteste influencé le vote des électeurs et, par voie de conséquence, faussé la donne. On peut légitimement penser qu’ils ont favorisé l’essor des écologistes et contribué à la mobilisation de l’électorat socialiste. De toute évidence, ils pèchent par manque de justesse et de pertinence.

 

Les déclarations tonitruantes foisonnent. Nombre d’observateurs saluent la victoire d’Ecolo. Les réformateurs draguent Jean-Michel Javaux et répètent inlassablement que le parti écologiste détient les clés du pouvoir. Pourtant, en Wallonie, c’est bel et bien le Parti socialiste qui arrive en tête et garde la main. Même son de cloche pour les élections européennes. La performance des écologistes doit être soulignée, certes, mais le triomphalisme ambiant tranche nettement avec les faits tangibles. Si Ecolo double ses scores, c’est avant tout parce qu’ils étaient faibles. D’ailleurs, il est à noter que le parti ne remporte pratiquement aucun canton. Bien sûr, il a gagné en crédibilité et concurrence désormais les familles politiques traditionnelles. Il s’agit, à cet égard, d’une belle réussite. Mais il convient de rappeler que la cause verte a le vent en poupe et que le film Home, réalisé par Yann Arthus-Bertrand, n’a certainement pas renversé la vapeur. En France, la polémique enfle. La très récente diffusion du long métrage aurait avantagé les listes écologistes.

 

Quoi qu’il en soit, le PS devrait selon toute vraisemblance prendre les rênes des négociations et dominer le jeu politique. La Région wallonne et la Communauté française ne lui échapperont sans doute pas. Le recul enregistré est partiellement à mettre sur le compte des scores historiques de 2004.

 

Du côté du MR, on se gargarise du succès à Bruxelles et on tente de masquer sa déception. Les libéraux visaient à remplacer les socialistes sur l’échiquier wallon. Il n’en est rien. En outre, l’Olivier (une alliance PS, Ecolo et cdH) semble se dessiner dans les deux Régions, ce qui exclurait donc le MR. La Jamaïcaine (MR, Ecolo et cdH) s’éloigne. 

 

Quant au cdH, il se maintient, en dépit de prévisions apocalyptiques. Le FN, lui, se trouve sous le seuil parlementaire de 5% dans les deux Régions et disparaît totalement du paysage politique.
       

Partager cet article

Repost 0
Published by Jonathan Fanara - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • Jonathan Fanara
  • Diplômé en communication, gestion et arts, agent administratif au CHBAH, pigiste, lecteur assidu et cinéphage presque pathologique. La curiosité est certainement le plus utile de mes défauts.
  • Diplômé en communication, gestion et arts, agent administratif au CHBAH, pigiste, lecteur assidu et cinéphage presque pathologique. La curiosité est certainement le plus utile de mes défauts.

Recherche