Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 06:30

Il n’y a pas qu’au MR que l’islamophobie délie les langues et déchaîne les passions. Il suffit de consulter la presse européenne pour s’en rendre compte. Ou, mieux encore, de lire les commentaires haineux lâchement abandonnés sur la toile par des badauds ignominieux. Les lieux communs y pleuvent, occasionnant des torrents de boue et d’insultes stériles. Ce qui est sûr en tout cas, c’est que les religions coraniques effraient les uns autant qu’elles enthousiasment les autres, clivant souvent malgré elles, allant jusqu’à devenir pomme de discorde et victime de batailles sémantiques.

 

Zoom. Récemment, la fédération européenne des organisations antiracistes (ENAR) est parvenue aux mêmes conclusions qu’Amnesty International quant à l’islamophobie en Belgique. Elle explique ainsi dans un rapport alarmant que les 600 000 musulmans y résidant font l’objet de discriminations persistantes, notamment dans les domaines de l’emploi, du logement et de l’éducation. Et pis encore : leur accès aux services publics et privés se voit remis en cause. Désormais, la plupart des dossiers traités par les associations compétentes en matière de discrimination concernent la communauté musulmane. Le Centre pour l’égalité des chances peut en témoigner : l’outil législatif ne suffit plus à contenir les dérives islamophobes. Quant à les prévenir…

 

Plan d’ensemble. Le phénomène frappe toute l’Europe. Sur le vieux continent, l’extrême droite se dope à la xénophobie, laquelle touche particulièrement les immigrés issus du monde arabe. Le Vlaams Belang, le Front national, Aube dorée, le PVV ou encore l’UKIP surfent tous sur une vague populiste mâtinée de racisme. Et les musulmans en sont bien sûr les premières victimes. Chacun peut d’ailleurs s’en faire sa propre idée. Il suffit pour cela de tendre l’oreille partout où la parole se libère, où la tolérance s’effrite. Là-bas, les préjugés se répandent comme une traînée de poudre et le mépris ne tarde jamais à poindre. Le spectacle peut alors commencer. Le terroriste devient l’archétype d’une communauté réputée mal intégrée, souvent présentée comme un bloc homogène, moyenâgeux et ingérable. Pire : Turcs, Iraniens, Pakistanais et Marocains se confondent, tous enfermés – et étouffés – dans un sac arabo-musulman pourtant bien trop étriqué pour eux. Et le comble, infâme pour le coup, c’est que beaucoup jugent encore ces images réductrices inoffensives, voire carrément anecdotiques. On baigne, si pas dans le déni, au moins dans l’ignorance. Une histoire qui en rappelle une autre…

 

 

Lire aussi :

À droite, les vieux démons ont la peau dure

Claude Guéant, la France qui vacille


Partager cet article

Repost 0
Published by Jonathan Fanara - dans Édito
commenter cet article

commentaires

boise personal injury attorneys 08/10/2014 11:33

Ils se spécialisent dans l'écriture d'essais académiques, documents de recherche, dissertations, les curriculum vitae, des déclarations personnelles, thèses, mémoires professionnels ainsi que de nombreuses autres tâches. Achetez des papiers de rédaction personnalisée écrits en ligne et obtenir une excellente réputation académique!

microsoft outlook problem solving 24/02/2014 12:39

I yearn for the day religion is abolished and the hatred born out of it goes with it. People may debate that people with different religions can co-exist but I refuse to accept. It's just a matter of observation that it happens throughout the world, irrespective of its prosperity. Any person who's different from the majority will be discriminated and this behavior is embedded into our genes.

Présentation

  • Jonathan Fanara
  • Diplômé en communication, gestion et arts, agent administratif au CHBAH, pigiste, lecteur assidu et cinéphage presque pathologique. La curiosité est certainement le plus utile de mes défauts.
  • Diplômé en communication, gestion et arts, agent administratif au CHBAH, pigiste, lecteur assidu et cinéphage presque pathologique. La curiosité est certainement le plus utile de mes défauts.

Recherche